dimanche 21 juillet 2019

Tif et Tondu rebondissent

C'est Dineur qui a créé Tif et Tondu dès l'origine de Spirou.
A partir du #588, le 21 juillet 1949, c'est Will qui s'y colle.

Ayroles : Moments clés du journal de Spirou (juin 49)

samedi 20 juillet 2019

On a joué sur la lune

Tintin a marché sur la lune bien avant le duo d'Apollo 11... il en va de même pour Zorglub... qui lui est venu direct en licorne multicolore.

Munuera in Spirou #4237

On a marché

Mars de Erre et Fabcaro

et "Le cosmonaute" de Larcenet (dans Soyons fous)

Fanfoué dans la lune

Meynet sur fb le 18 juillet 2019

Les femmes savantes

Philaminte : J'ai vu clairement des hommes dans la lune.

Guibert in Fusée #3

Festival sur la plage

Doit bien y a voir un cow-boy de Girod, et le Blueb de Giraud... Sur le crayonné, j'étais sûr d'avoir reconnu Red Dust, aujourdhui non. Il y a Lucky Luke, peut-être Durango ?

les cow-boys de Girod

Pfelelep

L'enfant zoovage est apparu dans Fluide #218 il y a 25 ans.

Isa, Maester et Bertail

vendredi 19 juillet 2019

Lectures 2019 #14

Boilet : Le rayon vert (1986 - Magic-strip / Himalaya) 
Acheté récemment ce bouquin lu il y a des dizaines d'années... C'est resté pas mal, même graphiquement... (c'est plus tard que ça s'est détérioré)

Cassegrain et Yann : Piège sur Zarkass #2 et 3 (2013 et 2014 - Ankama)
Mince ! j'ai pas pris le #1 ! Les bouquins étaient présentés comme les séries complètes à la bibli... J'ai été eu. J'avais lu et pas aimé d'autres albums de cette collection Wul, mais bon : Cassegrain, j'adore. Et Yann ? Qu'est-ce qu'il devient depuis toutes ces années ? Il s'amuse beaucoup avec son duo de nanas, des dialogues percutants et des messages à peine codés (des références à Niffle, Dany, Schlirf, Sfar...). Allez : ça se lit plutôt bien.

Monin et Zidrou : Merci (2014 - Bamboo / Grand angle)
Une vraie histoire à la Zidrou... avec un démarrage bizarrement peu fluide. Les idées du salon de la poésie sont assez chouettes, et sauvent un peu le livre (le dessin est un peu désincarné).

Zep : What a wonderfull world #2 (2016 - Delcourt)
J'avais déjà vu ces dessins surlemonde.fr... là, si je l'ai emprunté, c'était juste histoire de chopper les 2/3 clins d’œil en grand. C'est quand même très zizi-prout !!! Peut pas s'empêcher de faire du Titeuf (qui apparait ici très souvent) !

Cha et Dodo : Le voile noir (2018 - Casterman)
Comment un truc tiré d'une histoire vraie peut sembler aussi fausse ? Je pose la question, mais j'ai mille réponses... et je crois vraiment que la vérité n'est pas dans la réalité (j'honnis les bd-reportage). Laché cette bd au bout de 10 pages... Cha ne parvient pas à faire oublier le manque de tout du récit de Dodo.

Ban & Tezuka prod : Une vie en manga (2018 - Pika)
Le ton est hyper pénible : on n'est pas dans une biographie d'Osamu Tezuka : faut se fader une hagiographie de super-Tezuka. Bon, c'est intéressant quand même... mais compiler les 4 tomes paru chez Casterman, ça nous fait un beau pavé.
En débutant la lecture, je pensais qu'il était "le" créateur de la manga (l'héritage de Boilet est insupportable) mais non : une foule d'auteurs a pré-existé... on ne comprend d'ailleurs pas comment Tezuka devient un Maitre... On ne comprend pas pourquoi il fuit ses éditeurs à l'autre bout du Japon, ni pourquoi il leur révèle sa cachette, comment arrive la faillite et comment ça redémarre... On a du mal à croire que les éditeurs fasse le pied de grue chez lui pendant des jours, attendant les planches. Tezuka a des assistants, mais c'est quand même lui qui fait tout... Gloire à Tezuka.

Micol et Dumézil : Les temps barbares (2018 - La découverte & LRD)
Si je m'attendais à prendre du plaisir à lire cette BD documentaire... cette nouvelle mode (marché) qui ruine ce que j'aime lire. Pour une fois les auteurs se sont posés les bonnes questions à propos de leur livre (plutôt que de se débrouiller à faire rentrer un pan de l'Histoire dans des cases de BD, vous savez : ce truc pour les enfants retardés). On n'atteint jamais la saturation d'informations historiques, et en sus : les auteurs évoquent "la vérité" historique... Vachement intéressant, et actuel.
Le ton désamorce l'ennui qui risquait de se profiler au détour d'une page... et le dessin, bon, c'est Micol. Qui s'amuse en plus. Très bon livre (je n'ai pas lu l'énorme dossier qui suit la BD).

Fert : Peau de mille bêtes (2019 - Delcourt / Mirages)
Sur les pas de Morgane, très beau livre...

Rogntûdju

Léon Prunelle fait son apparition, nous dit-on, en couverture du numéro 1266 du journal de Spirou en kiosque le 19 juillet 1962.

Erre, Brouyère et Capucine

Tofepi, La Corneille et X