mercredi 10 août 2022

L'auteur de Zaï zaï zaï zaï

Fabcaro, dans les feux de l'actu cette année, entre dans sa cinquantième année.

Fabrice Erre

Evemarie, Lehman, Lolmède et Rochier

mardi 9 août 2022

Valérian part ? Valérian revient !

Énorme surprise !
On ne me dit jamais rien à moi !

Je viens de découvrir par hasard qu'un Valérian par... était prévu pour la rentrée ! Après 2 essais parus il y a des siècles, le #0 sortira le 16 septembre avec Augustin et Christin... Le "vu par" n'est donc pas vraiment vraiment de mise. Mettons que c'est pour le #0... qu'il va ouvrir les portes des tomes suivants, dont 2 déjà parus...

Déjà, graphiquement, c'est joli.


J'aime pas les reprises, mais trouve cette idée d'interprétation brève assez marrante (j'ai pas suivi XIII, un peu Spirou - squatté par la série (!) de Bravo, et acheté le Valérian de Larcenet alors que finalement, c'est celui de Lauffray & Lupano qui valait plus le coup).
Je suis fan de Valerian (surtout Laureline)... mais ai peu gouté les quelques derniers albums... Je crois qu'il a déjà été dénaturé, alors, un peu plus un peu moins... Va pour ces "vu par..."
Mais si je me précipite aujourdhui, c'est qu'en feuilletant l'album sur le site de l'éditeur, je suis tombé sur un sacré clin d'oeil !

Lectures 2022 #9

McCloud : Le sculpteur (2015 - Rue de Sèvres)
Ce n'est pas une BD sur la BD, mais sur l'Art. Et sur la vie aussi, les relations entre les gens. Un gros pavé qui se lit plutôt bien, malgré un dessin très moyen (très manga, en particulier dans les expressions excessives). On quitte le fantastique (le pouvoir de manier la matière en échange de la vie) pour plus d'humanité... et on pleure à la fin.

Rochier : La petite couronne (2017 - 6 pieds / Monotrème)
Des petits moments de vie de l'autre coté du périph, dans une banlieue un peu morte, racontés par séquences de dialogues forts drôles, à l'humour souvent liés au décalage inattendu.
J'avais tardé à le lire et finalement ai été bien déçu par son TMLP, lauréat à Angoulême, mais je crois que je vais quand même creuser plus autour de son œuvre (j'avais plutôt aimé Tu sais ce qu'on raconte).

Lax : Une maternité rouge (2019 - Futuropolis / Louvre)
Lax dévoie un peu la collec pour causer de l'accueil des réfugiés... de pourquoi ils partent, comment ils arrivent, les bras pas trop ouverts qu'on leur offre... Une œuvre d'art a plus d'importance qu'une vie ?
De belles questions, mais le récit joue avec différentes lignes pas forcément toutes bien menées... On reste avec un gout de "pas fini"... Que je regrette les Choucas !
 

Clérisse et Smoldo : Une année sans Cthulhu (2019 - Dargaud)
Alors, ça aurait pu être bien. Mais les parties conte ou jeu sont totalement inintéressantes (peut être fallait-il avoir été geek dans sa jeunesse). Et sans doute qu'autant de sorcellerie ne rend pas un livre magique. Je crois que les auteurs ont raté l'essentiel avec ce livre.

Bienvenu : Premium + (2021 - Réalistes / n°1)
Acheté à Bordeaux après avoir découvert cette collec à La friche, je me suis vite rendu compte que le bouquin était totaly en anglais, traduit d'un livre de cette collec paru en français 2 ans plus tôt (jamais vu). Me suis bien fait avoir sur ce coup là.
J'ai tenté de le lire... mais ce n'est que du dialogue : je n'ai globalement rien pigé.

Le Huche : Nowhere girl (2021 - Dargaud)
Magalie va mal : la pression de l'école, d'une prof un peu folle, la peur de l'échec et de son corps qui change... Les beatles vont la sauver un peu... On va la voir s'adapter à sa réclusion, et en fin de compte, s'accepter, et retrouver le monde.
C'est très sensible, émouvant, et l'histoire d'un ptite gamine réussit à intéresser un vieux type comme moi.

Reuzé et JL Coudray : Les métiers cachés (2022 - Editions i / Tags)
Vus partiellement dans Fluide ou sur le net, les dessins de Reuzé sont accompagnés de textes souvent un peu obscurs, un peu pesants de Coudray... redondants ou trop à-coté...
C'est assez pénible à lire d'une traite. Les dessins sont plutôt drôles, les vieilles photos coloriées sans beaucoup d'intérêt, et les textes parfois bien sentis sur le petit monde de la bande dessinée.

Moog au synthétiseur

Le dessinateur et guitariste, entre autre, Nicolas Moog prend un an aujourdhui.

Abdel, Chauvelot et Bourhis

Mouk, Mueller et Tanx

Terreur,? et Thouron

lundi 8 août 2022

Avalanche d'autoportraits

Claude de Ribaupierre, comme son Buddy Longway, vieilli au fil du temps.

Ptit Patronus

Il y a 80 ans, la maman de Bambi était régulée sur les écrans ricains.

Richmond et Devlin : Harry Potter in Mad #507 p16

samedi 6 août 2022