mercredi 24 juillet 2024

Le petit Sammy éternue

C'est l'autre série de Winsor McCay. Elle débute dans le New York Herald à partir du 24 juillet 1904.

Dori : Le fils de Pan

mardi 23 juillet 2024

Jeunesse

Il y a 10 ans, le film de Linklater (débuté 12 ans plus tôt) sortait en France

par Tomer Hanuka

Contrapaso

L'autrice madrilène Teresa Valero a 55 ans.

Kiko De Silva sur instagram en mai '21

lundi 22 juillet 2024

Hommage du soir

Le comic-strip américain a fêté ses 50 ans il y a peu... Il a toujours bon pied bon oeil

par Clément C Fabre

Wandrille n'est pas un saint

Wandrille Leroy est auteur et éditeur de bédé.

Bourhis, Lolmède et Pochep

Pochep et Salma

dimanche 21 juillet 2024

Lecture #9-2024

William et Cazenove : Les sisters #15 (2020 - Bamboo)
Je dois dire que j'ai simplement feuilleté le bouquin, à la recherche de clins... et la pêche fut bonne. Les gags, bons, un peu toujours les mêmes finalement.

Paty, Flamand et Swysen : Les mantes religieuses #1 (2022 - Soleil)
Le récit est un peu confus, se perd dans des détails, et fait perdre un peu de lisibilité à l'épisode. Il y a des petits moments drôles, mais rien n'est bien surprenant.
Je préfère Paty en réaliste, et là, j'accroche pas trop.

Poitevin et Hautière : Les spectaculaires #5 & 6 (2021 & 2023 - Rue de Sèvres)
Extrêmement surpris lors de ma lecture des #1 à 3 il y a quelques années, va falloir que je franchisse le pas, et que je suive définitivement cette série, très très bien foutue. La bande de personnages est bien campée, et on la retrouve telle quelle d'épisode en épisode... Le récit est vraiment toujours très bien construit, l'enquête se résous habilement, c'est drôle et les méchants quand même bien sympa.
Ça joue pas, mais Poitevin est également un excellent cligneur.

coll et Van Hamme : Miséricorde (2023 - Dupuis)
de Jongh ouvre le livre avec une histoire de scénariste toute mignonne, mais dont Van Hamme s'attarde un peu à tirer les ficelles.
Celui illustré par Efa est un peu bricolé, pas très fluide... d'autant que la fin aurait être plus maitrisée (dear god ! this parachute is a knapsack).
Durieux illustre un joli conte qui termine en eau de boudin... trop classique.
J'aime pas Munuera, mais la pour le coup il fait dans la sobriété... sauf que j'ai rien compris au principe de la pilule, ni pourquoi le vieux se la mange avant de tomber...
L'histoire signée Bazin est rigolote mais rien de bien nouveau sous le soleil (sauf ce dessinateur). Et encore : pourquoi cet attentat au couteau ?
Bertail a fait dans le rapide sur cette minuscule histoire pas intéressante, et dont la fin est sans surprise. Sauf la 2ème fin encore plus sans intérêt.
Djief termine le recueil avec le plus long récit, avec des rebondissements, mais pas pour le héros qui va bien s'écraser au bas de la falaise.
Bon, c'est Van Hamme, alors c'est vrai : on ne s'ennuie pas... mais c'est pas forcément l'extase (d'autant plus dommage qu'on a là quelques dessinateurs un peu top).


Merwan : Mécanique céleste #2 (2023 - Dargaud)
Je crois que j'avais plutôt aimé le #1, ce tome est vraiment pas mal. Certaines scènes d'action sont un peu peu lisibles, mais le dessin est extra, l'histoire plutôt bien menée. La carte indiquant la géographie et la géopolitique est un peu perturbante (La Source n'est qu'une usine désaffectée).

Drommelschlager : L'île où le roi (2024 - Bamboo / Grand angle)
Le dessin est plutôt sympa... les attitudes parfois surjouées (le gars qui court : sprinte sa life) mais le scénario part rapidement en guimauve, dans une autre dimension absconse.

Roger et Vehlmann : Le dieu-fauve (2024 - Dargaud)
Ça avait l'air flamboyant, et puis le dessin et la mise en page sont parfois illisibles... et les narratifs sont très encombrants, et les dialogues trop écrits.
Alors c'est triste : mais non.

L'affiche clignante du week-end

Des lectures enfantines à l'affiche, d'une autrice un poil "adulte"

Katia Even pour Martel

Ils ont marché sur la lune

Le 11 mars 1953 : la fusée alunie et 2 semaines plus tard : Tintin pose le pied sur la lune.
Et c'est le 21 juillet 1969 qu'Apollo 11 parodie la fusée lunaire d'Hergé.

Hervé Bourhis pour un Porfolio inédit

Jeux de mots et Maltaite de crâne

C'est dans le Spirou #588 paru il y a 75 ans que Will arrive dans les pattes des Dineur pour reprendre Tif et Tondu.

Besseron, Alain D et Bianco

Edika, Bourhis et Fabcaro

Goossens, Pixel et Moog

Sti, Salma et Tanquerelle

samedi 20 juillet 2024

L'hommage du soir

Pour une édition étrangère du cheval de fer et de L'homme au poing d'acier :

par Bertail sur insta