mercredi 30 novembre 2022

Tireur au flanc

Denis Bodart a un dessin formidable. Comme Baron-Brumaire, Séverin... très beau et trop rare !
Il a 60 ans aujourdhui.

Obion in le making of de Bédébiles

mardi 29 novembre 2022

BD à l'école

Les références bayday du jour :

Kim sur instagram le 29 nov 2022

Lectures 2022 #15

B-gnet : Tâches (2012 - 6 pieds / Monotrème)
Le dessin est toujours impec, mais il manque un peu de décors, de bidules qui trainent qui rendraient un peu tout ça un peu crédible... Le scénario est aussi un peu à l'avenant, démarre trop doucement avant que l'Anarchie mise en place par les héros lui donne un peu d'ordre. Au final quand même : ça se laisse bien lire.

Rochier et Caro : En attendant (2018 - 6 pieds / Asterozoa)
Des petites pensées partagées autour d'une bière sans doute, avec des dessins bleus et rouges, plus ou moins en lien avec le petit texte... amusant.

Auladell et Suarez : Le rêve de Malinche (2021 - La cerise)
L'objet est beau, même si l'abondance de doubles pages abîme les dessins. Bon, je n'ai pas ressenti la musique de cette poésie, ne suis pas rentré dans ce drame... Je suis donc un peu trop classique pour cette "BD" hors normes.

Trondheim & co : Lapin poche (2022 - L'association)
Oua allez : c'est bin drôle. Le format est tout ptit - trop ptit dans certains cas, ou c'est moi qui vieilli - et ça va encore être galère à ranger. La ptite histoire de Monde est un peu décevante (faut que j'attende avec lui : c'est pas le génie de 2021), celle d'Alfred est très belle et celle de Jousselin me fait vraiment regretter Jade.


Pochep : La pierre bleue (2022 - LMELA / BD Cul)
Ouais bin encore : déçu. Le récit est un peu bancal, c'est pas hyper drôle. Le dessin est toujours très chouette, et, allez, c'est quand même assez sexy, et un peu dans le second degré (pas autant parodique que l'excellent Micol par exemple).

Libon et Jul : Spirou chez les fous (2022 - Dupuis)
J'y suis allé sans à priori, jvous jure. En plus, c'est Libon au dessin ! Mais non : je déteste finalement TOUT Jul. C'est pas nul... mais il n'y a aucune lumière, on reste dans le grossier. Pourquoi Libon a accepté ça ???

Rochier : Faut faire le million (2022 - 6 pieds / Monotrème)
On reste dans l'immersion en "banlieue" de son bouquin précédent... C'est drôle, pas tant que ça, surtout quand arrive la dépression. C'est sensible, humain... un chouette bouquin.

Lepage : Cache-cache bâton (2022 - Futuropolis)
Il prend beaucoup trop de temps à la préparation de son bouquin, et surtout : on n'était pas obligé d'assister à la compilation de sa doc. La mode du documentaire et du making-of. Je m'attendais à lire ses souvenirs dans la communauté, pas à découvrir l'histoire des communautaires, de leurs enfances diverses, de l'histoire de leurs parents... l'histoire de l'église et des groupes cathos... trop de monde !
Alors c'est Lepage, donc, c'est extrêmement très beau... surtout les pages couleurs, de son enfance.
Et ce qui me fait drôle, c'est que cette communauté, c'était dans le village voisin de celui où j'ai grandi, plus au moins au même moment, et que son strabisme avec ses lunettes rayées : j'ai eu la même chose. Alors c'est pour ça que j'aime autant Lepage !
Non, parce que quand même, j'ai tout ses livres, et j'ai quand même pu me rendre compte de comment ils sont beaux.

Au coeur de la BD

Nicolas Kéramidas a 50 ans.

Bianco, Boulet et Carrère

Dav, Dillon et Obion

Nob

Sfar, Studio Peyo et Smudja

Trondheim

lundi 28 novembre 2022

Le Frank de Golo

Frank Reichert est né il y a 80 ans.

Baudoin, Capron, Cestac et Goossens

Swiming Stones

Il y a 20 ans, le #910 du magazine Rolling Stones mettait Bart en une, dans la flotte de Nirvana.

Darasse, Bosse et Zidrou : Tamara #465 in Spirou #3983

dimanche 27 novembre 2022

Le clin d'oeil du soir

On l'a déjà vu jeudi soir dans cette rubrique, où il était déjà question de livre.
Aujourdhui, Dad essaye d'entrainer ses filles sur le chemin de saines lectures (Astérix en particulier). Il a du mal.

par Nob

Un art neuf

J'ai rattrapé mon retard, sur les cours/séminaires de Benoit Peeters à la chaire de création artistique au collège de france débutés le 27 octobre. C'est intéressant, on n'apprend pas forcément grand chose, mais ça remet les idées en place...
Très beau cette relation d'amitié qu'il a tissé avec François chuitène, un peu pénible cette systématisation des références à Chris Ware...


mais c'est pas facile de chopper les 2ème partie (chuis allé sur youtube je crois bien). Le QRN par Schuiten et La marque jaune de Bocquet retracent l'historique, l'intérêt général de l’œuvre, et particulier pour chacun d'entre eux.
Les lettres de noblesse de la BD, enfin.

La ronde à Clairac

Bin tiens ! J'ai complètement zappé cette affiche clignante, d'un festival pourtant voisin, d'une autrice que je suis depuis qu'elle est toute petite !


Marion Duclos dessine tout un tas d'auteurs...

Les nouvelles aventures de Blondin & Cirage

François Ayroles raconte quelques Moments clés du journal de Spirou, en particulier au printemps 46, quand

Jijé distribue ses séries

Après 3 épisodes, Jijé confie Blondin et Cirage à Hubinon. Son épisode parait dans Spirou #502 le 27 novembre 1947.

samedi 26 novembre 2022

Récréation

On va au ciné aujourdhui. Enfin : je suis allé au ciné ce printemps et ai acheté dernièrement, à leurs sorties, les dvd de ces deux films que j'ai vraiment aimé. On va donc donc mon salon cette aprem.

Chez Podalydes : je cherche les fusées lunaires et me ravis des glavioles envahissantes, chez Klapish : je guette ses apparitions hitchcockiennes et celles de Soualem...
Ici, je savais que chez Dupieux je trouverai Hazanavicius, cameo régulier...


Le mois suivant, quelle ne fut pas ma surprise (ma joie) d'apercevoir le drôle d'oizo du cinéma dans le film de zombies d'Hazanavicius.

Le secret de la Licorne #135-136

tintin n'était pas né quand est paru Le secret de la Licorne. Au contraire de certains épisodes (les tous premiers ré-écrits), le récit du jour n'est jamais paru dans l'hebdo.

Rodier