jeudi 6 avril 2017

Lecture de 2017 -8

Labiano et Desberg : L'étoile du désert #3 (2016 - Dargaud)
Le dessin de Marini était la seule qualité du premier diptyque ? Le dessin de Labiano regorge d'erreurs (des proportions, des attitudes, des mouvements) qui gênent un peu la lecture. Mais le scénario ne nous emmène pas très haut non plus. Pour ce qui est des personnages et de ce qui les habite... c'est le vide total. Je m'en doutais, j'ai tardé à l'emprunter à la bibli, mais parfois, je veux être sûr de mes à-priori.

Schuiten : La douce (2012 - Casterman)
On est vraiment dans la BD à papa. Les dialogues, les narratifs : c'est trop écrit, sonne faux. Une fois de plus chez Schuiten, le vieux héros décrépis est accompagné une minette super mignonne... Ça tourne à l’obsession.
Des ouvriers choppent un voleur, qui est une voleuse. Alors forcément, les ouvriers sont des gens rustres : ils vont la violer.
Du point de vue de la crédibilité du récit : mais comment croire qu'un téléphérique puisse supplanter le train ? Du point de vue technique, économique, pratique ?? Le héros s'y engage d'ailleurs dans un long périple... sans croiser de gare ! Alors admettons. Suivons l'histoire de ce vieux réac... nostalgique de l'ancien temps, amoureux de sa machine et esclave de son travail...

Durieux et Perrissin : Geisha ou le jeu du Shamisen (2018 - Futuropolis)
Le dessin de Christian Durieux est très beau. Je regrette parfois de sentir la photo sous le dessin, mais vraiment, le dessin est très sensible. Je n'en dirais pas autant du scénario, où je me suis senti un peu à coté. C'est le problème des bouquins de Futuro, où le documentaire n'est pas loin. On est au dessus,et pas dedans.

Van Der Zuiden : Mc Queen - Trois petits singes #2 (2017 - Paquet)
J'avais été très emballé par  Georges Caplan vous parle, et le premier tome du titre du jour m'avait plu par certains cotés... que je retrouve tout de même ici. Un ton assez malin, une façon d'évoquer les choses...
 Mais le graphisme manque de réalisme dans les attitudes, les expressions, les gestes. J'aime bien les seins, on peut même dire que je suis un grand amateur de ce genre de choses, mais là, franchement, c'est trop. Je râle parfois que les cases soient trop petites : là, la BD aurait gagnée à une base de 4 strips.
Cette BD, par contre, gagne le concours du meilleur clin d’œil du mois.
Ce Tintin là est assez joli :

Mais c'est ce doc là qui m'a le plus plu :

Et ici, on retrouve Caplan :

avec ce type à queue de cheval, qui n'est pas là par hasard. Ah oui : et les seins, quand même, c'est beau.

2 commentaires:

  1. ...ne serait-ce pas Cleet Boris alias Hubert Mounier à gauche dans la dernière image ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bé non. là c'est Georges Caplan, personnage du même auteur, dont il a écrit une histoire sous le pseudo de Julio Ballester

      http://www.bedetheque.com/serie-16567-BD-Georges-Caplan-vous-parle.html

      Supprimer